La figue de barbarie

Le figuier de Barbarie est un arbre originaire des régions arides et semi-aride du Mexique d’où il a été introduit en Afrique du Nord vers le 16ème siècle. Il y est utilisé comme plante ornementale, pour la production de fourrage et surtout pour la production de fruits exotiques qui sont commercialisés à travers le monde.

Les figues de Barbarie sont appréciées sur tout le pourtour méditerranéen. C’est le fruit le plus populaire de Tunisie. D’ailleurs, il est usuellement appelé « Le sultan des fruits ». Ce fruit exotique, étrange et fascinant connaît l’engouement du riche consommateur mondial qui l’apprécie non pas seulement pour sa saveur, mais aussi particulièrement pour ses intéressantes qualités nutritionnelles : pauvre en calories, riche en eau, sucres, sels minéraux, vitamines A et C et fibres.
C’est une plante extrêmement généreuse et qui se contente de peu pour vivre et pour produire. En Tunisie, elle pousse autant dans les moyens plateaux de Kasserine et du Nord-Ouest que dans les plaines et les vallées du Cap Bon ou du Kairouanais. Sa force à l’expansion est prodigieuse et spectaculaire. Toutefois, c’est dans la région de Thala et plus précisément à Zelfène qu’elle s’épanouit le mieux.

Le figuier de Barbarie inerme concurrence même le traditionnel. Toutefois, la palme en fruits de contre-saison revient à Grombalia (Cap Bon) qui possède les meilleures plantations du genre. La production y prend d’ailleurs un caractère intensif avec apport de fertilisant, travail de sol et irrigation d’appoint.

La récolte du fruit est échelonnée sur une période de 7 mois; depuis Juin jusqu’à Décembre. Les figues de Barbarie sont ainsi disponibles sur les marchés à partir de Juin-Juillet jusqu’à Décembre-Janvier.
La figue de Barbarie est exportée fraîche, séchée ou conservée.

Description

Ce petit fruit de forme ovoïde, mesurant 5 à 8 cm de longueur, est facilement identifiable grâce aux fines épines qui couvrent sa peau verte et assez épaisse. Le fruit se consomme pelé, et sa pulpe, de couleur corail ou rouge, apparaît pleine de petits pépins sombres, qui peuvent se consommer.

Intérêt nutritionnel et diététique :

Composition moyenne * pour 100 g net
Composants (g)
Glucides : 8.00 Protides : 1.30 Lipides : 0.70
Eau : 84.5 Fibres alimentaires : 4.40  
Minéraux (mg)
Potassium : 183.0 Phosphore : 32.00 Calcium : 46.0
Magnésium : 28.00 Sodium : 1.000 Fer : 1.100
Cuivre : 0.600    
Vitamines mg
Vitamines C (ascorbique) ac : 22.00 Provitamine A (carotène) : 0.060 Vitamine B1 (thiamine) : 0.020
Vitamine (riboflavine) B2 : 0.030 Vitamine B3 ou PP (nicotinamide) : 0.400  
Apports énergétiques
K Calories : 44.00 K joules : 184.0  

La figue de Barbarie est juteuse et parfumée, avec un arôme floral subtil. Elle possède une saveur douce et délicatement sucrée : elle renferme en effet 8g de glucides pour 100. Les glucides fournissent l’essentiel de l’apport énergétique de la figue de Barbarie : 44 kcalories. En effet, les autres constituants énergétiques sont très peu abondants : les protéines et les lipides (présents surtout dans les cellules membranaires) ne dépassant pas respectivement 1,3g et 0,7g pour 100g. la figue de Barbarie se présente ainsi comme un fruit modérément énergétique, se situant au même niveau que l’orange ou la myrtille, par exemple.

Elle se distingue par une par une teneur très élevée en fibres, de l’ordre de 4,4 à 5g aux 100g (une valeur parmi les plus élevées pour un fruit frais).

La figue de barbarie fournit des apports vitaminiques variés et intéressants. Le taux de vitamine (cryptoxanthine), à raison de 45 à 60 µg aux 100g. enfin, des vitamines du groupe B sont également présentes, à des taux proches de ceux de la plupart des fruits frais (0,02mg de vitamine B1, 0,03 mg de vitamine B2, 0,4mg de vitamine B3 ou PP).

Parmi les minéraux, on observe, outre une dominante de potassium (habituelle dans les végétaux frais) des taux particulièrement élevés de calcium (46mg pour 100g) et de magnésium (28mg) : ils sont parmi les plus élevés pour un fruit frais. Le phosphore ne dépassant pas 32 mg, on aboutit à un rapport calcium/phosphore très nettement supérieur à 1, ce qui favorise la bonne assimilation calcique. On peut aussi noter la présence de fer et de cuivre en quantités non négligeables (respectivement 1,1 mg et 0,6mg).

La figue de Barbarie, tout en n’apportant qu’un total calorique modéré (44 kcalories aux 100g, soit environ 2% de l’apport énergétique quotidien), contribue efficacement à renforcer les apports en vitamines et en minéraux dans l’alimentation.

Une fourniture aussi variée qu’utile pour un bon équilibre nutritionnel : trop souvent en effet, l’alimentation actuelle est déficitaire en certains de ces micro-éléments pourtant essentiels pour un bon équilibre nutritionnel.

En effet, avec 100g de ce fruit, on peut assurer la couverte de :

  • 27% de l’AJR * pour la vitamine C
  • 24% de l’AJR pour le cuivre
  • 7 à 8 % de l’AJR pour le magnésium
  • 6 à 11% de l’AJR pour le fer
  • 6% de l’AJR pour le calcium

AJR = Apport Journalier Recommandé

Dégustation

Quand on la mange fraîche, on prend soin de ne pas la toucher avec les doigts, mais d’enlever d’abord à l’aide d’une fourchette et d’un couteau la peau couverte de poils fins et désagréables.
Chez nous, il est consommé frais ou transformé. En effet, il est apporté que dans certaines régions, notamment dans le Kariouanais, les femmes tiraient un jus (le « robb ») à partir du fruit qu’elles donnaient aux enfants le matin avant le départ à l’école.

Laisser un commentaire

GIFruits

2, rue Badaï Ezzamen – Cité El Mahrajène 1082 Tunis - Tunisie
Tél : +216 71 787 721
Fax : +216 71 786 206