ZLECAF0

admin0 . Publié dans Actualités, Atualités: Général 31 Aucun commentaire

ZLECAF: Le transport et l’infrastructure en Tunisie obstacles majeurs

ZLECAF: Le transport et l’infrastructure en Tunisie obstacles majeurs

 La Zone de Libre-Échange Continentale Africaine, ZLECAF, entre dans sa phase active à partir de janvier 2021. La Tunisie avait déjà ratifié dès juillet 2020 son adhésion à cette convention fondatrice signée par 54 États membres de l’Union africaine.

Dans une déclaration à Flehetna sur l’impact de la ZLECA sur l’agriculture tunisienne, Jannette Ben Abdallahl’universitaire, journaliste et experte économiste, a souligné que « L’agriculture Tunisienne n’est pas prête à s’impliquer et profiter de cette convention au regard de la conjoncture actuelle »

« Théoriquement, les objectifs de cette convention consistent à renforcer la compétitivité des entreprises, à réduire les liens par les exportations des principales marchandises et à consolider la transition économique et sociale. Et ce, afin de réaliser la croissance intégrale, l’industrialisation et le développement durable, en adéquation avec « l’agenda 2063 » de l’Union Africaine … Mais en réalité, la Tunisie n’est pas en mesure d’appliquer ou de tirer profit de cette convention ! » a expliqué M.Jannet Ben Abdallah.

« Avant de parler d’une réelle connexion avec des marchés extérieurs et avant de penser à l’impact négatif des échanges concurrentiels qui pourraient menacer nos produits agricoles , il faut évoquer  plusieurs handicaps principaux qui empêchent la Tunisie de s’impliquer réellement dans les différentes phases d’échange et de coordination en matière des échanges commerciaux : Avec quelle logistique et avec quelle infrastructure la Tunisie serait apte d’assurer ces échanges ?

Cette question s’impose et ouvre le débat sur plusieurs autres difficultés :Avant de parler de la compétitivité des produits tunisiens sur les marchés africains, il faut réellement, et avant tout, penser à l’accès à ces marchés aujourd’hui au moment où notre pays tarde à mettre en place une stratégie nationale, ou africaine, visant à résoudre les problème de transport des biens et des marchandises dans le continent, aussi bien au niveau terrestre que maritime, notamment lorsqu’il s’agit de produits agricoles… »

La Zone de Libre-Échange Continentale Africaine, ZLECAF aurait pu être « une opportunité pour la Tunisie pour augmenter ses investissements agricoles, étant donné l’importance du secteur agricole dans les économies africaines… Mais cela nécessiterait impérativement une refonte totale ou une mise à niveau urgente du secteur des infrastructures logistiques » a recommandé l’experte en conclusion.

https://flehetna.com/

 

Laisser un commentaire

Etude de marché à l’international pour la filière Grenade

GIFruits

2, rue Badaï Ezzamen – Cité El Mahrajène 1082 Tunis - Tunisie
Tél : +216 71 787 721
Fax : +216 71 786 206