espana2

admin0 . Publié dans Actualités, Atualités: Général 27

Les agriculteurs espagnols sont prêts à détruire les fruits et légumes en raison des prix bas

Les agriculteurs espagnols sont prêts à détruire les fruits et légumes en raison des prix bas

Près d’un an s’est écoulé depuis les grandes manifestations des agriculteurs à Almeria, en Espagne, lorsqu’ils ont exigé une solution à la crise structurelle de l’industrie et des prix plus élevés pour leurs cultures en raison de la hausse des coûts de production. Cependant, la situation ne semble pas résolue après un début de saison réussi, les prix des légumes ont de nouveau baissé.

Face à une baisse constante des prix, l’Association COEXPHAL-APROA des Organisations de Producteurs de Fruits et Légumes s’est réunie en urgence pour analyser la situation. Lors de cette réunion, les volumes et prix actuels ont été présentés par rapport aux autres années. Selon les données opérationnelles, hier les concombres étaient vendus en moyenne à 0,16 euro le kg. En fait, en seulement trois jours, le prix a chuté de 48%. Quant aux courgettes, le prix a baissé de 31% et est désormais inférieur à 0,30 euro le kg. Jusqu’à présent ce mois-ci, le prix a chuté de 46%, en baisse de 57% par rapport à l’année dernière. L’aubergine est un autre des produits les moins chers. Depuis le début de la semaine, son prix a baissé de 35%, et maintenant il est en vente à moins de 0,30 euro, soit 19% de moins que le prix de l’année dernière. Le prix moyen des tomates simples est d’environ 0,14 EUR / kg.

La situation ne devrait pas s’améliorer dans les prochains jours, mais s’aggraver en raison de conditions météorologiques très favorables et d’une production accélérée. En outre, selon cette association, les produits des Pays-Bas sont toujours disponibles et il n’y a aucun contrôle sur l’importation de produits en provenance de pays tiers.

Par conséquent, COEXPHAL-APROA a annoncé lors d’une conférence de presse qu’elle retirerait les concombres et autres fruits et légumes du marché.

espana3

«Nous encourageons tous nos employés à abandonner 5 à 10% de leurs produits de qualité commerciale pour réduire les expéditions actuelles», a déclaré Juan Antonio Gonzalez, président de COEXPHAL et chef de la direction de Vicasol Cooperative.

L’Association demande à l’administration d’assurer « la protection des fruits et légumes européens contre l’importation incontrôlée de produits en provenance de pays tiers en violation flagrante des réglementations concurrentielles, ainsi que la suppression des actions illégales telles que le réétiquetage frauduleux de produits en provenance de pays tiers ». De plus, il leur est demandé de nommer les entreprises qui ont été accusées de cette pratique afin de les exclure de l’association.

Ils ont également souligné que «la loi actuelle sur la chaîne n’améliore pas seulement la situation, mais ne répond pas en fait à l’objectif principal qu’elle devrait fournir: protéger le maillon le plus faible de la chaîne: les industriels et leurs fournisseurs».

 Source : https://east-fruit.com/

Etude de marché à l’international pour la filière Grenade

GIFruits

2, rue Badaï Ezzamen – Cité El Mahrajène 1082 Tunis - Tunisie
Tél : +216 71 787 721
Fax : +216 71 786 206