machinerecolteagrumes

admin0 . Publié dans Actualités, Actualités:Agrumes, Atualités: Général 88 Aucun commentaire

Espagne : L’université de Cordoue développe une récolteuse d’agrumes

Espagne : L’université de Cordoue développe une récolteuse d’agrumes

Le groupe de mécanisation et de technologie rurale de l’université de Cordoue travaille sur la conception de récolteuses d’agrumes qui permettraient de mécaniser la récolte dans les plantations intensives en utilisant un système d’agitateurs latéraux. Le groupe a adapté et testé des prototypes de récolteuses d’agrumes développés pour l’oliveraie traditionnelle par Mecaolivar (avec des fonds et le soutien de l’Organisation Interprofessionnelle de l’Huile d’Olive espagnole).

Le groupe s’est concentré sur la fabrication de machines polyvalentes pour la récolte des agrumes qui peuvent travailler sur différentes cultures afin de faciliter leur mise sur le marché et leur introduction dans le secteur. Ces avancées dans la mécanisation de la récolte des agrumes ont été publiées et présentées en couverture par la revue scientifique IJABE, la plus importante revue chinoise sur la mécanisation agricole.

La poursuite de ces travaux est assurée par le groupe opérationnel CITRUSTECH – Avancées technologiques pour la modernisation et la durabilité de la production d’agrumes ; un groupe dans lequel l’université de Cordoue travaille avec l’université polytechnique de Carthagène, l’université polytechnique de Valence, l’IVIA Valenciano, Citricos del Andevalo, ANECOOP et la fondation Cajamar de la communauté de Valence.

Ces cueilleurs permettront à la communauté agricole d’améliorer sa rentabilité et sa durabilité. L’objectif est de permettre aux producteurs de décider s’ils veulent récolter tous les fruits mécaniquement ou s’ils veulent combiner les deux systèmes. C’est-à-dire, effectuer une récolte manuelle précoce des fruits de la plus haute qualité et une autre récolte mécanisée ultérieure avec le reste de la production destinée à l’industrie. Dans les deux cas, la qualité des fruits récoltés s’améliorerait, en s’adaptant aux exigences de maturation nécessaires. En outre, ce serait une solution au coût élevé et à la faible disponibilité de la main-d’œuvre pour ce type de collectes.

Source : https://cordopolis.es/2020/06/18/la-universidad-patenta-una-pequena-cosechadora-de-citricos/

Laisser un commentaire

GIFruits

2, rue Badaï Ezzamen – Cité El Mahrajène 1082 Tunis - Tunisie
Tél : +216 71 787 721
Fax : +216 71 786 206